On est ensemble

"Beaucoup se demandent: Qui nous fera voir le bonheur?
Sur nous, Seigneur, que s'illumine ton visage" (Ps 4,7)

Je suis heureux de vous souhaiter la bienvenue sur ma page. C'est juste un creuset de partage amateur. Merci de suivre les indications en haut pour accéder à ce que vous pourrez et merci pour votre indulgence par rapport aux ratés.

Et ça commence déjà en bas.

Soyez bénis!

 Léon EDAYE, prêtre

                                            

Pacem sectamini cum omnibus 

 

La valeur d'une vie  NOIRE!

 

Je suis mal réveillé ce matin. Ma peau me semble plus sombre, péjorativement noire. Plus de 1000 vies Africaines ont péri ces derniers jours sur la route de l’Eldorado européen.

Cela donne autant de familles en deuil. Si elles le savent. Si elles le savaient !!!!

Face au drame, les 28 dirigeants des États européens se rassemblent en urgence ce jour pour un sommet spécial sur la question. Ils sont envahis par ces enfants d’autrui ! Ce devoir d’hospitalité devient finalement une menace !

Les autorités de l’île de Malte enterrent les 24 corps retrouvés. En quête d’une vie meilleure, ils finissent sans vie. Dans l’espoir de se faire un nom, ils ont fini sans nom, sans identité.

Cherchant les réactions sur le continent, je suis malheureusement tombé sur autre chose : les violences xénophobes en Afrique du Sud. Les Africains qui renvoient des Africains parce qu’ils ne sont pas du coin. Cela m’a fait penser au ping-pong entre Kinshasa et Brazza il y a quelques mois.

Finalement, je suis allé sur le site de l’Union Africaine. Voici : « Avr.21.2015 AUC Chairperson sends condolences over the deaths of over 1000 migrants in the Mediterranean ». Les condoléances de la présidente Dlamini Zuma. Point final. Plus rien !

Au moment où les autres se réunissent pour parler de nos frères et sœurs, que font et disent les dirigeants africains ? Condoléances.

Et où est le Président en exercice de l’UA Robert MUGABE ? Sûrement en train de préparer sa réélection ou de se faire installer des appareils dans sa tombe afin de continuer à diriger le Zimbabwe même depuis sa tombe…  

Pourquoi l’Afrique laisse-t-elle sa jeunesse périr en mer ?

Quelle est la valeur de nos vies pour nos dirigeants ?

Un jeune qui arrive à trouver 2500euros ou 5000dollars (témoignages de migrants sur France24) pour payer des passeurs ne peut-il pas réussir et se faire un nom en Afrique si les conditions d'affaire sont saines ?

J’ai honte, je suis triste, un peu révolté aussi, et surtout désarmé. Que puis-je faire ?

Le mot "condoléances" me dégoûte depuis que je l’ai lu sur le site de l’UA.

A toi qui as péri, frère/sœur,
je voudrais te dire que tu fais partie de moi,
tu es de cette grande Afrique en chemin !

As-tu pris la bonne route ?

Vis en Dieu !
Germe et pousse en Dieu, semence d’espoir, graine de vie, grand arbre de mon espérance !

Afrique de ma peau, Afrique de mon sang ;
Le jour viendra, où au lieu d’être une ombre pour tes filles et tes fils
tu auras de l’ombre pour eux, pour les abriter, les protéger,

Afrique de ma vie, Afrique de mon espoir !

 

 

 

 

Une blague divine! 

Il y avait dans un village deux hommes qui  s'appelaient Georges. L'un était prêtre et l'autre chauffeur de taxi. Le destin voulut que tous deux meurent le même jour. 

Ils arrivent au Ciel et se présentent devant le Seigneur. 

Georges, le chauffeur de taxi, passe en premier. Dieu consulte ses registres et lui dit : " Très bien, mon fils, tu as gagné le Paradis. Tu as droit à une tunique en fils d'or et un bâton en platine. Tu peux y aller. "

Quand passe l'autre Georges, Dieu lui dit :  " Bien, tu as mérité le Paradis. Tu as droit à une tunique de lin et un bâton en chêne. "

Le prêtre est surpris : " Pardon Seigneur, mais il doit y avoir une erreur. Je suis bien Georges, le prêtre ! "

" Oui mon fils, tu as mérité le Paradis avec cette tunique de lin. "

" Non ! Ce n'est pas possible ! Je connais l'autre Georges, il vivait dans mon village. C'était une catastrophe comme chauffeur de taxi ! Il avait des accrochages tous les jours, il roulait comme un dingue et conduisait très mal.  Et moi  j'ai passé 50 ans de ma vie à prêcher tous les dimanches à la paroisse. Comment est-il possible qu'on lui donne la tunique en fil d'or et à moi celle-ci ? " 

Et Dieu lui répond :  " Non, mon fils, il n'y a aucune erreur.  Nous faisons maintenant des évaluations et des bilans. "

" Comment ?...  Je ne comprends pas. "

" Oui, nous travaillons aux résultats et avec des objectifs. Durant ces derniers 25 ans, chaque fois que tu prêchais, les paroissiens s'endormaient... Mais lui, chaque fois qu'il conduisait, tout le monde priait !!! "

(Merci à mon ami Jean-Pierre A.)

 

 

↔ 

 

Joyeux carême!

Extrait commenté du message du Pape François pour le carême

"Un des défis les plus urgents sur lesquels je veux m'arrêter dans ce message, est celui de la mondialisation de l'indifférence. L'indifférence envers son prochain et envers Dieu est une tentation réelle pour nous..."

 Pensez-vous que le Pape est "alarmiste" ou est-ce quelque chose que vous remarquez en vous et autour de vous, cette tentation et cette généralisation de l'indifférence ?

 L'autre jour, dans un groupe de partage de jeunes (collégiens, lycéens et étudiants)une jeune faisait part de son malaise face à ceci qu'aujourd'hui "quand par exemple quelqu'un se noie, on trouvera beaucoup plus de gens pour filmer sa noyade afin de la partager sur les réseaux sociaux que de gens qui vont essayer de lui porter secours ou appeler les secours" (la formulation est de moi)

Cela me donne juste à réfléchir.

En théorie, je pense au dicton "Charity begins at home" et je me dis que pour vaincre l'indifférence vis-à-vis des autres, il me faut peut-être vaincre cette indifférence qui peut m'atteindre par rapport à mon être profond, ce manque d'attention à mes besoins profonds qui fait que quelquefois, je vis en surface de mon être. Que Dieu m'aide à me réconcilier avec mon moi profond. Que les privations que je vais vivre m'aident à faire le vide de tout ce qui m'encombre et m'empêche d'écouter mon vrai cœur,  ce cœur dans lequel Dieu a gravé sa loi d'amour.

Et prions les uns pour les autres

Joyeux et fructueux carême à tous

 

 

-----------------------"#######"$"######"--------------------

Avec le Sauveur, prêts pour la Révolution de l'Amour

Je suis né sous la révolution, celle marxiste-léniniste de mon pays le Bénin en quête d'un système adéquat pour son mieux-être. 

Et en célébrant Noël cette année, j'ai pensé à un des nombreux chants révolutionnaires que j'ai appris et chanté quand j'étais jeune écolier: "La main dans la main, nous marchions gaiement, prêts pour la Révolution..." (chant intégral ici La main dans la main

 Dans le mystère de Noël, Dieu nous donne la main pour que notre marche puisse retrouver gaieté et entrain sur le chemin de la Révolution de l'Amour.

Puisque Lui nous donne la main, en avant, au travail, pour une année qui nous fasse grandir dans l'Espérance et dans l'Amour.

Merci pour ce que chacun de vous est dans ma vie, parents, amis, paroissiens, connaissances de tous horizons. Je vous aime. 

Heureuse année 2015 à vous